buissonnière





Entre 2 eaux.
Faire l'école buissonnière vers l'ouest.
Pas nombreux sur le front de mer.
Le soleil d'hiver et moi
entre 2 zoos.

Ryley Walker - live

Land Art


Après avoir regardé Andy Goldsworthy,
on est allés en forêt
coiffer les herbes folles.

folk

Il est des instants de radio qui vous trouent à vous faire passer la lumière.
"Il est des années où l'on a envie de ne rien faire"
"Je ne cèderai pas à l'illusion de la Liberté, mais m'appliquerai à être disponible"
Pierre Barouh qui ne souvient même plus.

Skip James - crow jane

Donostia




Ils s'en foutent les pépitos, de la musique, de la déco, de place.
Mais ça donne quelques mamie en goguette,
des papis qui traînent le soir le béret visser sur le crane,
mais aussi des pintxos fragiles comme des bouquets de fleurs dans des tribunes de foot.
Et l'océan qui frappe les falaises avant de venir s'endormir sur la plage.

Daho - week-end à Rome


Cantaure



Au début, j'avais compris Centaure, puis Cantor.
Comme un chanteur puissant au milieu de la forêt.
Le chêne colossal est là depuis 300 ans.
Quelles attentions depuis1716.

Iron&Wine - rabbit will run


Bilbao




Retrouver le Guggenheim, l'araignée de Louise Bourgeois sur la rambla,
les lignes déambulatoires et balancées de Richard Serra. 
 Retrouver le Guggenheim, y passer comme on rend visite à une ancienne maison que l'on a toujours plaisir à revoir.


Kafé Antzoki rocks The Kills at Bilbao.
Black and dance. Ash and ice.
Mais aussi, surpris Georgia at the drums



Et acabar par le début.
La pluie, les ruelles de l'antigo jusqu' à la rivière pour découvrir la pont/l'église et les 2 renards.
Pintxos, café même à Sant Frantzisko, hispter et gangster.
La culture basque y est vivante, apaisée et conviviale.

The Kills - going to the death

Pyrénées





On est montés,
voir le lac des Especières et
jeter des cailloux
même si l'eau était gelée.
On a sauté,
par dessus avec élan.
On a cherché les trous de marmottes, les rapaces le long des falaises de Troumouse.
Sur le chemin du Gave d'Estaubé,
on a posé des pierres
en équilibre.
On est rentré au refuge de Saussa,
jouer au ballon sur les pentes,
avant de s'endormir au coin du feu.

Edmond Duplan - le refuge